FRANCE DOULEURS
FRANCE DOULEURS

Oeil et Posture

La posture est un acte moteur et automatique qui permet à l’homme d’adopter une position érigée, de stabiliser cette position en statique ou en dynamique et d’élaborer la connaissance spatiale du soi par rapport à son environnement.

Le système postural est le résultat de nombreuses inter-relations à travers tout le corps.

La régulation posturale humaine repose sur des capteurs, des systèmes neurologiques de transmission et d’intégration et des effecteurs musculaires. La vision et la proprioception oculaire (capteur oculaire) jouent un rôle central.

Il s’agit de la rétine périphérique principalement (extéroception) et des muscles oculomoteurs (proprioception).

 

De nombreux troubles fonctionnels sont consécutifs aux dysfonctionnements moteurs et sensoriels de la fonction visuelle.

 

Ceux-ci se traduisent :

Par des signes oculaires : fatigue visuelle, difficultés de fixation, vision floue, dédoublement, douleurs oculaires, péri-oculaires ou péri-orbitaires.

 

Par des signes généraux : céphalées, vertiges, nausées, troubles de l’équilibre, douleurs cervicales, difficultés de concentration, fatigue générale, intolérance aux lunettes…

 

Un dérèglement du capteur oculaire se traduit par un déséquilibre oculomoteur et notamment une insuffisance de convergence, c’est-à dire la difficulté à diriger les deux yeux longtemps vers un point donné.

 

L’insuffisance de convergence, de par sa fréquence dans la pratique quotidienne, semble dépourvue d’intérêt pour la plupart d’entre nous. Pourtant, elle peut s’associer à des pathologies très diverses.

 

Pour les posturologues, le capteur œil est un élément primordial de l’équilibre postural.

 

La présence d’une insuffisance de convergence constitue un obstacle à la reprogrammation posturale.

 

Le diagnostic est donné par un bilan orthoptique.

 

Un bilan orthoptique, prescrit par un médecin, est un bilan évaluation au cours duquel sont étudiés les différents paramètres de la fonction visuelle associé à l’observation du comportement du patient (contraintes posturales et tensions musculaires).

 

L’analyse des différents paramètres est la suivante :

 

Axe moteur (étude de la capacité à orienter le regard) : déviation des axes visuels, action des muscles oculomoteurs, motricité, convergence.

 

Axe sensoriel (étude la capacité de discrimination) : acuité visuelle, vision du relief, accommodation, fusion.

 

Axe fonctionnel (études des interactions vision/action) : localisation, coordination oculo-gestuelle.

 

Axe postural : prise en compte de l’influence des différents capteurs.

La correction de l’amétropie après une étude approfondie de la réfraction, l’élimination de toutes pathologies associées par l’ophtalmologiste, le port de lunettes parfaitement adaptées et constant s’il est nécessaire, sont bien sûr des conditions préalables incontournables.

 

La rééducation orthoptique lorsque le bilan met en évidence une dysfonction de la fonction visuelle est souvent indispensable et très efficace.

 

Elle consiste en un entraînement des muscles des yeux pour rendre leur travail plus efficace.

En l’absence de rééducation efficace, les troubles dus à un déséquilibre oculomoteur ont peu de chances de disparaître.

 

Patricia Genouel

Orthoptiste formée à la Posturologie

(C) France Douleurs Mai 2015

Loading

Inscrivez-vous

Contactez-nous

Recommandez cette page sur :


Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site mis à jour 02/2017 © France Douleurs - Tous Droits réservés