FRANCE DOULEURS
FRANCE DOULEURS

Musicothérapie et Douleur Chronique

Depuis toujours, et au travers de toute la planète, l'homme utilise la musique pour ce qu'elle est un élément de la vie tout à fait particulier :


Elle est le langage des émotions.

 

Elle est un vecteur des principaux sentiments: la joie, l’émerveillement, la puissance, la nostalgie, la transcendance, l’apaisement, la tendresse, la tristesse et la peur...

 

Toutes ces émotions se logent dans le vécu d'une personne, comme des réponses corporelles à une situation donnée, quelle qu'elle soit..


Toutes sont en lien avec le niveau de sensibilité de la personne, dans un milieu donné.


Lorsqu’il s'agit de la douleur, et que cela revient en boucle, répétée comme un refrain, on ne peut plus interpréter son monde émotionnel de la même façon.


On se sent comme enfermé et contraint à 'entendre' une autre musique : le mal-être.


L'enfermement amène, petit à petit, à se sentir totalement coupé du monde, loin de ce qui sonne ou s'entend ailleurs.


La médecine donne un sens biologique à la maladie ; or celle-ci touche le corps et l'imaginaire.

 

Le score de la douleur, de façon significative, est modifié par la musique, particulièrement son seuil de tolérance.


Un suivi en Musicothérapie1, comme thérapie par le sonore peut donc apporter une alternative aux patients douloureux chroniques.


Qu'ont découvert les nombreuses études cliniques américaines, japonaises, australiennes et canadiennes en tête2.

Que la musique entraîne des modifications sur les capacités mentales, lisibles par IRM fonctionnelle.


Que la musique est la seule expérience à pouvoir stimuler simultanément des zones cérébrales pourtant très éloignées, de façons différentes selon le sentiment que le patient éprouve.


Que faire de la musique (chanter ou jouer) est une expérience de stimulation, et que cela modifie autant la qualité, la durée, l’intensité de la sensation éprouvée, que le comportement du patient qui peut "déposer" son mal, le sortir de soi.


La douleur est aussi un langage ; La musique le reconnaît pour l'externaliser (état d'anxiété diminué).


Parce que la musique agit sur le rythme respiratoire et cardiaque, sur la circulation et les contractions musculaires, la digestion, le stress et la douleur, elle réhabilité l'intégralité du schéma corporel.


La perception douloureuse s'en trouve modifiée.


D’une manière plus générale, la musique amène à la personne d'être acteur à part entière, et non plus subissant.

 

Concrètement, que fait-on en séance de Musicothérapie, quand on est patient douloureux chronique ?


On utilise le son sous toutes ses formes : écouter, enregistrer, parler, chanter, raper, chuchoter, jouer, marcher, répéter, danser, théâtraliser, improviser, caresser, frotter, secouer, frapper, etc...


On écoute des musiques de différentes sortes, et par diverses techniques: relaxation, stimulation (illustrative ou anticipatrice), rééducation, orchestration, hypnose, nourrissage musical, co-création, expression picturale sémantique, etc...


On y aborde le vécu de la douleur chronique, dans son déplacement et sa déformation (diminution).


On exprime la détresse liée au vécu de la douleur chronique: (chant, accompagnement, création de poèmes, cd personnalisés, etc...).

 

Parce que le son traverse le corps, parce que le son pénètre la douleur, "La musique aide à bloquer l'ascenseur".

 


De cette façon, le signal de la douleur ne peut pas voyager vers le cerveau, vous le faire sentir et dire "aïe." (Dr David H. Bradshaw-Université de l'Utah à Salt Lake).

 

 

Elisabeth Osadtchy

Hypno-musicothérapeute

(c) France Douleurs Avril 2014

 

1La musicothérapie utilise le son et la musique sous toutes ses formes, pour rétablir, maintenir ou améliorer la santé mentale, physique et émotionnelle d'une personne.

 

2Parmi les plus connues : CHU de Lausanne, le célèbre NERO de Toronto, Gardner C pour les USA, Pouget R, Guiraud-Caladou JM, Petit P, Kerdelue B, CNRS Jouy en Josas. Etc...

Loading

Inscrivez-vous

Contactez-nous

Recommandez cette page sur :


Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site mis à jour 02/2017 © France Douleurs - Tous Droits réservés