FRANCE DOULEURS
FRANCE DOULEURS

Un ressort de santé : La spiruline

La spiruline est le nom de famille de plusieurs espèces de micro-organismes vivant à l’état naturel dans les lacs salins des régions subtropicales (Amérique du Sud, Afrique Centrale, Asie).

 

À cause de sa richesse en pigments chlorophylliens on a choisi au départ de la classer dans le règne végétal en tant qu’algue microscopique.

 

Elle s’avère finalement appartenir au groupe des bactéries et plus précisément celle des cyanobactéries (bactéries contenant des pigments conférant la couleur bleue).

 

Organisme unicellulaire, elle s’organise en colonies de filaments spiralés (d’où son nom) et flotte librement à la surface des eaux.

 

Une grande richesse en protéines

 

Les hommes des civilisations de l’ancienne Amérique (mayas, toltèque) récoltaient la spiruline sur les lacs et la consommaient comme aliment.

 

La spiruline séchée contient entre 60 et 70% de protéines (la viande non séchée en contient environ 30%) et est de ce fait considérée comme un aliment de base dans les missions spatiales par la NASA et l’ESA.

 

Dans le cadre d’habitudes alimentaires limitant la consommation viande, la spiruline est une option intéressante pour maintenir un apport protéique suffisant.

 

C’est également un complément de choix pour les personnes, les sportifs notamment, désireuses d’augmenter leur apport en protéines.

 

Les protéines de la spiruline sont constituées entre autres d’acides aminés « essentiels », c'est-à-dire que le corps humain n’est pas capable de les synthétiser lui-même à partir des autres acides aminés : leur apport par l’alimentation est donc nécessaire.

 

Un trésor de vitamines et de minéraux

 

Voici la liste des vitamines que la spiruline synthétise … :

 

A, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, D, K, biotine, acide pantothénique, inositol, alpha-tocophérol

 

… et des minéraux qu’elle absorbe et retient :

 

Calcium, potassium, phosphore, sodium, magnésium, soufre, chlore, fer (10 fois plus que les aliments dit « riches en fer »), zinc, sélénium, manganèse, cuivre, nickel, molybdène, chrome

 

Il peut paraître surprenant que nous ayons besoin de chlore, de zinc et de nickel pour que notre corps fonctionne normalement.

 

Ces métaux doivent être obligatoirement présents mais en quantité infimes (d’où leur nom d’oligo-éléments) et sous une forme biologiquement convenable, c'est-à-dire issue d’une source vivante.

 

Un bouquet de pigments

 

La spiruline est un organisme photosynthétique : pour assurer sa production de matière elle capte l’énergie du rayonnement lumineux.

 

Cette capture se fait grâce à des antennes spécifiques : les pigments dont la couleur résulte justement de leur interaction avec la lumière.

 

C’est le mélange de leurs teintes qui donne sa coloration bleu-vert à la spiruline :

 

La chlorophylle (le « sang vert » :) molécule dont la forme est proche de celle de l’hémoglobine, les carotènes oranges, les xanthophylles jaunes, les phycocyanines bleues, etc.

 

En résumé : un superaliment

 

Au même titre que les graines germées, la gelée royale, le curcuma ou le jus de grenade, la spiruline appartient à la catégorie des superaliments.

 

Elle contient de manière concentrée un record de nutriments essentiels pour l’être humain.

 

Il faut noter que, malgré toutes ses qualités, la spiruline ne contient ni vitamine C ni acides gras oméga-3. Elle ne peut pas remplacer la consommation de fruit et légumes frais.

 

Les bienfaits de la consommation de spiruline

 

En plus d’un apport massif de nutriments essentiels, les bienfaits de la consommation de spiruline sont importants.

 

Globalement, les résultats des différentes études menées sur le sujet indiquent que la spiruline possède des propriétés :

 

Anti-oxydantes

Anti-inflammatoires

Hypo-lipidiques (diminue la graisse circulante)

Anti-hypertensives

Antidiabétiques

Antimicrobiennes

Neuro-protectrices

Antianémiques

Immunostimulantes

Anti-carcinogéniques (« anti-cancer »)

Hépato-protectrices

 

Dans le cadre de la douleur chronique, les actions anti-oxydantes et anti-inflammatoires sont particulièrement intéressantes.

 

Action anti-oxydante

 

L’oxydation c’est l’altération des molécules dues à des substances « agressives » comme l’oxygène ou ce que l’on nomme les « radicaux libres ».

Cela cause le rancissement des matières grasses par exemple, ou le noircissement des pommes coupées (d’où l’utilisation du jus de citron anti-oxydant).

 

Un anti-oxydant n’est pas un soldat tranchant la tête aux agresseurs : c’est un martyr qui se sacrifie pour la bonne cause. En clair, il est tellement sensible à l’oxydation que c’est sur lui que vont se décharger en priorité les actions oxydantes, préservant ainsi les molécules moins sensibles.

 

Dans le corps, de nombreuses structures sont sensibles aux oxydations. Lorsqu’elles sont altérées le fonctionnement n’est plus optimal et le corps en souffrance développe des maladies et précipite sa dégradation.

 

Des molécules anti-oxydantes apportées par la voie des compléments alimentaires est une bonne façon de limiter les oxydations internes. Il faut bien noter cela dit que la priorité en matière de préservation réside dans l’adoption d’un mode de vie non oxydant en favorisant les produits frais plutôt que les aliments déjà préparés et conditionnés (nourriture et boissons).

 

Anti-oxydants de la spiruline : les pigments caroténoïdes (15 fois plus que dans la carotte) et phycocyanines, la vitamine E, le zinc et le sélénium.

 

 

Action anti-inflammatoire

 

Le mécanisme inflammatoire est la réponse de base du corps à des stress environnementaux (alimentation, particules aériennes) ou traumatiques (blessure) : c’est la première chose qui est mise en place avant la gestion du problème particulier.

 

C’est une réponse simple dont les processus de déclenchement et de résorption sont parfois difficiles à maîtriser.

 

Sans rentrer dans les détails physiologiques, disons qu’il s’agit d’évènements en cascade de dominos qui ont lieu à la fois à l’intérieur de certaines cellules spécialisées et dans tout le corps.

 

Le pigment phycocyanine (bleu) de la spiruline à la propriété de stopper la chute des dominos en plusieurs points de la cascade. Cette propriété est aussi observée pour le bêta-carotène.

 

Pour conclure

 

Aliment qui ne possède aucune contre-indication physiologique connue (sauf lors de la prise de certains traitements médicamenteux, anticoagulants notamment), la spiruline est bonne à tout faire. C’est une mine de nutriments concentrés.

 

Elle est utile à tous mais s’avère un allié précieux lorsque notre santé montre des défaillances chroniques ou passagères.

 

Christine Gimeno-Gilles

(c) France Douleurs Octobre 2015

Loading

Inscrivez-vous

Contactez-nous

Recommandez cette page sur :


Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site mis à jour 02/2017 © France Douleurs - Tous Droits réservés