FRANCE DOULEURS
FRANCE DOULEURS

La Fasciathérapie

Le Fascia qu’est-ce que c’est ? 

 

Le fascia appartient à la famille du tissu conjonctif, tissu uniformément répandu à tous les étages tissulaires du corps humain (tissus nerveux, tissus sanguin, tissus musculaire).

 

On peut considérer physiologiquement que le corps comporte un seul tissu conjonctif, qui se divise à l’infini pour établir une liaison (la conjonction) entre les divers autres tissus.

 

En sommes le fascia est partout et est une partie constitutive des tissus du corps humain.

 

Quel que soit son rôle physiologique, sa constitution reste identique ou à peine modifiée, c’est à ses diverses fonctions qu’il doit ses appellations distinctes de :

fascia, aponévroses, ligaments, tendons, tissus fibreux, tissus osseux etc… En somme le fascia joue plusieurs rôles :

 

Rôle de protection, de revêtement et de support

 

Les aponévroses musculaires protègent nos muscles des lésions et des grandes tensions exercées lors de l’activité physique.

 

Ces mêmes aponévroses se chargent du revêtement de nos muscles donnant un sens utile lors de la contraction.

 

Les fascias contribuent au support postural par l’intermédiaire de différentes attaches osseuses et des chaînes musculaires.

 

Véritables suspenseurs des viscères et organes au niveau thoracique et abdominal.

 

Rôle de séparation anatomique et fonctionnelle

 

Les aponévroses cloisonnent en séparant les différents muscles en loge distinctes mais séparent et cloisonnent aussi les fibres du muscle lui-même.

 

Rôle de coordination

 

Les fascias et les cloisonnements aponévrotiques sont pour la plupart riche en récepteurs sensitifs.

 

Ils participent donc à la coordination  inter-musculaire lors d’un mouvement.

 

Rôle d’unité biomécanique

 

L’analyse des fascias nous montre qu’ils sont tendus sur le système osseux et garants de sa bonne position.

 

Tendus comme des haubans il est facile de comprendre que tout déplacement anormal d’une pièce osseuse retentit sur l’ensemble de la structure.

 

Rôle circulatoire

 

De par ses connexions anatomiques avec les artères, les veines et les circuits lymphatiques le fascia joue un rôle important sur la circulation.

 

Les fascias contribuent au fonctionnement de ce que l’on appelle le « le cœur périphérique » ; s’ils n’étaient pas maintenus dans leurs enveloppe aponévrotiques, les muscles ne pourraient pas écraser les vaisseaux lors de leurs contractions et chasser ainsi le sang veineux vers le cœur.

 

Rôle métabolique et biochimique

 

C’est dans le tissu conjonctif que les capillaires lymphatiques puisent les premiers éléments de la lymphe.

 

Les activités cellulaires du tissu conjonctif dans leur fonction de nutrition et d’échange tissulaires, nourrissent souvent les tissus voisins.

 

Le tissu conjonctif par ses espaces lacunaires sert de lieu de stockage pour le glucose quand au moment de la digestion, le foie débordé ne peut le transformer rapidement.

 

Les cellules macrophages constituent au niveau du tissu conjonctif, la première défense cellulaire.

 

La fasciathérapie qu’est-ce que c’est ?

 

La fasciathérapie est une technique provenant de l’ostéopathie, le praticien se met à l’écoute des souffrances tissulaires (des fascias).

 

Grâce à une technique manuelle très douce, le praticien s’applique à relâcher les tensions musculaires en agissant sur le système nerveux végétatif.

 

L’écoute du passage du sang est un indice important du relâchement exercé par la méthode et indique au praticien la fin du travail.

 

Raphaël Gimeno

Fasciathérapeute

 (c) France Douleurs Mars 2014

Loading

Inscrivez-vous

Contactez-nous

Recommandez cette page sur :


Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Site mis à jour 02/2017 © France Douleurs - Tous Droits réservés